Les autres troubles de la sexualité chez l’homme

Bien que la dysfonction érectile soit le trouble sexuel dont on parle le plus, il y a beaucoup de pathologies et de troubles de la sexualité pouvant survenir au cours de la vie d’un homme. Certains sont connus, mais on n’y pense pas toujours comme tels, par exemple l’éjaculation prématurée. Mais il en existe bien d’autres, anorgasmie, déformations du pénis, troubles du désir, anéjaculation, les troubles de la sexualité sont malheureusement nombreux.

La dysfonction érectile

Également appelée impuissance, la dysfonction érectile est l’impossibilité fréquente ou permanente d’avoir des érections. Elle peut être causée par de nombreux facteurs, tant physiques que psychologiques. Il faut noter que dans la majorité des cas, les facteurs sont physiques et la dysfonction est le symptôme de la dégradation des vaisseaux sanguins. Il s’agit donc d’une véritable pathologie qui nécessite de consulter, mais également des changements d’hygiène de vie. Elle touche généralement les hommes de plus de 40 ans, mais les plus jeunes ne sont pas épargnés. Moins souvent impactés par la santé, les plus jeunes peuvent être touchés par une dysfonction érectile aux facteurs psychologiques, stress, peur, blocages, elle peut être compliquée à gérer.

Éjaculation prématurée

Souvent source de moqueries et de honte, cette dysfonction sexuelle a la vie dure. Bien qu’il puisse y avoir une prédisposition générique, des facteurs médicaux ou sexologiques en sont souvent la cause, notamment ce qui cause une sur-stimulation. Si l’éjaculation prématurée est le fait d’une pathologie, il est important de la traiter en premier lieu. Mais dans la plupart des cas, l’éjaculation prématurée est psychologique. Il existe un traitement visant à traiter l’éjaculation prématurée, il s’agit de la dapoxétine, mais le meilleur moyen de traiter ce trouble est de suivre une thérapie.

Éjaculation retardée

À l’inverse, peut également survenir le cas d’une éjaculation retardée. C’est-à-dire qu’il faudra à l’homme beaucoup plus de temps que la normale pour parvenir à éjaculer.

Anéjaculation

Enfin, à l’extrême limite, il y a l’anéjaculation. Ce trouble particulièrement dur à vivre pour les hommes consiste en une absence d’éjaculation même quand les conditions sont requises.

Douleurs testiculaires

Parfois, des douleurs testiculaires peuvent survenir sans raison à cause de l’excitation, ou d’autres fois, après un rapport, notamment après une éjaculation.

Troubles du désir

Les troubles du désir peuvent mener à une dysfonction érectile d’origine psychologique. Les troubles du désir peuvent avoir de nombreuses causes, comme une mauvaise hygiène de vie (tabagisme, alcool, activité physique, etc), certaines maladies, la dépression, etc. Plus souvent, les troubles du désir sont provoqués par la vie quotidienne, des problèmes environnementaux, des tracas liés au travail, une mauvaise nouvelle, des tensions au sein du couple, une absence de désir de faire l’amour à une partenaire en particulier, la routine qui s’est installée, etc. Pour résoudre les troubles du désir, il est important de mettre de l’ordre dans sa vie et de suivre une thérapie si cela ne suffit pas.

Micro pénis

Si c’est un sujet qui cause souvent les moqueries, cela n’en reste pas moins un sérieux problème. On parle de micro pénis quand le pénis fait tout au plus 9 cm en érection pour une moyenne de 15 cm. Les causes d’un micro pénis peuvent être une insuffisance de production d’hormones mâles durant la croissance, une insensibilité des tissus aux hormones, ou des malformations. Un traitement hormonal est possible durant d’adolescence, mais une fois l’âge adulte atteint, il ne reste plus que la chirurgie dont les résultats sont limités et ne permet de gagner qu’un à deux cm.

Déformations du pénis

S’il est normal que le pénis soit courbé, il existe des cas extrêmes dans lesquels la courbure peut être considérée comme une malformation. Le pénis peut par exemple dévier excessivement vers le haut ou latéralement. Dans certains cas, ces courbures excessives, en fonction de leur angle, peuvent empêcher d’avoir des rapports sexuels normaux. Il existe des interventions chirurgicales pour compenser les déformations du pénis, mais ces interventions font généralement perdre un à deux cm de longueur au pénis.

Fracture du pénis

Généralement impressionnante, la fracture du pénis peut provoquer de graves séquelles (déformations du pénis ou dysfonction érectile) si elle n’est pas prise en charge. Le traitement consiste en une opération pour évacuer l’hématome, réparer la déchirure et limiter les séquelles.