La dysfonction érectile

La dysfonction érectile, et non plus l’impuissance qui a une note péjorative, possède une définition bien précise. Elle est définie par l’incapacité d’obtenir et/ou de maintenir une érection suffisante pour permettre d’avoir des rapports sexuels satisfaisants pendant au moins 3 mois. La dysfonction érectile est un trouble sexuel pouvant avoir de nombreuses causes, qu’elles soient physiques ou psychologiques. Mais qui est concerné, et pourquoi est-ce que la dysfonction érectile se déclenche-t-elle ? Réponse à toutes ces questions dans la suite de notre article.

Panne ou dysfonction érectile ?

Avant d’aller plus loin, il est important de différencier une panne qui peut arriver dans des conditions normales, et la dysfonction érectile. La fatigue, le stress, la consommation d’alcool, le fait d’être préoccupé, tout cela peut déclencher ponctuellement des pannes, et il n’y a pas matière à s’inquiéter plus que de raison. Aucun homme n’est véritablement à l’abri d’une panne. Quand faut-il s’inquiéter ? Comme l’indique la définition, il faut que la situation dure pendant au moins 3 mois et qu’elle soit relativement fréquente (que la majorité des rapports soient impactés) pour pouvoir parler de dysfonction érectile. Pour autant, faut-il attendre 3 mois avant de consulter ? Non. Il est important de s’attaquer à la dysfonction érectile avant qu’elle ne soit durablement installée. Il vaut donc mieux prévenir que guérir et prendre des mesures avant d’être obligé de suivre un traitement.

Qui est concerné ?

La dysfonction érectile est malgré le tabou qui l’entoure, un trouble assez fréquent, surtout chez les hommes de plus de 40 ans. Selon certaines statistiques au niveau mondial, ce seraient 15 % des hommes qui sont touchés par la dysfonction érectile. Plus précisément, voici comment s’établissent les statistiques des hommes touchés par ce trouble :

  • Près de 5 % des hommes de plus de 40 ans sont touchés
  • 10 % des hommes ayant atteint 60 ans
  • 15 % des hommes ayant 70 ans et plus
  • 30 à 40 % des hommes de 80 ans et plus

Effectivement, l’âge est un facteur, mais pas seulement. Si le vieillissement est un facteur, dans la plupart des cas où l’homme souffre de dysfonction érectile avant l’âge, la dysfonction est causée par certains facteurs de risque et une mauvaise hygiène de vie, mais également des maladies.

Quels sont les facteurs de risque

Avant d’aller plus loin, il faut comprendre que la dysfonction érectile, quand elle n’est pas d’origine psychologique (environ 1 cas sur 10), est causée par une dégradation du système vasculaire et donc des vaisseaux sanguins se trouvant dans le pénis.

La conclusion est simple, les facteurs de risque sont les mêmes que pour les différentes maladies cardio-vasculaires qui font des dégâts aux vaisseaux sanguins, notamment :

  • Tabagisme
  • Consommation d’alcool
  • Obésité et alimentation non équilibrée
  • Hypertension
  • Manque d’activité

Quand la dysfonction érectile s’est installée et que les dégâts sont là, prendre des mesures pour améliorer son hygiène de vie peut éviter toute dégradation supplémentaire. Si vous n’avez pas encore de dysfonction érectile, prendre de bonnes habitudes au plus tôt vous permettra d’éviter d’avoir un jour à prendre un traitement contre la dysfonction érectile.

Ces facteurs de risque peuvent provoquer des maladies dégradant davantage les vaisseaux sanguins, ou alors, la dégradation des vaisseaux sanguins peut également provenir d’une maladie existante. Dans ce cas, en plus de mener une vie saine, il est important de stabiliser la maladie pour éviter toute aggravation et prévenir des dégâts supplémentaires aux vaisseaux sanguins.

Causes

La dysfonction érectile est donc souvent causée par des problèmes de santé ou de mauvaises habitudes d’hygiène de vie menant à ces problèmes de santé. La dysfonction érectile devient donc le symptôme d’un problème de santé plus grave. Dans des cas plus rares, la dysfonction érectile peut être d’origine psychologique. Stress, crainte de la performance, tout cela peut créer des blocages menant à la dysfonction érectile.

Parmi les causes physiques, il est possible de citer :

  • Le vieillissement naturel
  • Les traumatismes et les opérations, comme par exemple les accidents de voiture, les opérations chirurgicales comme une ablation de la prostate pour traiter un cancer, une fracture du bassin, des traumatismes de la moelle épinière, etc.
  • Des maladies comme le diabète ou d’autres maladies vasculaires, mais également des maladies comme Parkinson ou Alzheimer.

Parmi les causes psychologiques, citons par exemple :

  • La peur et le stress, qu’il s’agisse du stress lié à la performance, ou de la peur de ne pas avoir d’érection, voire encore de la peur de ne pas durer assez longtemps, tout cela peut créer des blocages et empêcher l’érection.

Les facteurs relationnels, qu’il s’agisse d’une mauvaise entente au sein du couple, ou d’une absence de désir pour la partenaire.